Étiquettes

, , ,

Tout le monde ou presque connait l’ipad (merci le Marketing!), la tablette tactile « récréative » d’Apple, mais tout le monde ne connait pas forcement le Kindle. Je vais donc essayer de vous donner quelques éclairages sur ces deux type d’appareils (avec mon humble connaissance de la chose), et je vous invite à cliquer sur les liens au-dessus pour en savoir plus.

Nota : Il existe d’autres marques pour ces deux familles de produits, et je prend l’exemple de ces deux là, car ils sont à mon sens les plus représentatifs, car les plus répandus…

Le kindle est une tablette de la taille d’un livre de poche, et qui fonctionne avec de « l’encre numérique ». Il n’y a donc pas de rétro-éclairage comme les tablettes « traditionnelles ». Il en résulte une qualité de lecture accrue, puisque le rendu est très proche de celui d’une feuille de papier, et une autonomie incomparable, car l’énergie n’est utilisée que pour la création d’une nouvelle page. Le Kindle permet de télécharger des livres au format numérique, et les dernières générations permettent également de recevoir du contenu provenant de journaux (voir image dessous).

Kindle

L’Ipad fait lui parti de la famille des tablettes tactiles multi-médias. D’autres fabricants, tels que ACER, ASUS, Samsung, SoNY, Motorola, Archos,… ont depuis développé leur propre tablette, et d’autres modèles devraient continuer prochainement à voir le jour.

Les tablettes tactiles fonctionnent sur le principe d’applications (payantes ou gratuites) que l’on installe, et qui permettent de personnaliser l’usage que chacun souhaite donner à l’appareil. Musique, vidéo, lecture, enseignement, divertissement, … il y en a pour tous les gouts, certaines applis étant réellement sans équivalence comparativement à un PC ou un MAC ( je pense notamment à Flipboard qui fera l’objet d’un prochain post) et d’autres s’avèrent totalement inutiles!

ipad 2Vous l’aurez compris, ces deux types d’appareils ont des usages et fonctionnalités différentes et complémentaires.

Nous avons décidé de nous concentrer sur ces deux produits pour le moment, afin de proposer des protections originales et de qualité. Nous sommes convaincu que ces technologies parfois perçues comme « marginales », sont en train de se généraliser, mais que l’interface « physique » est toujours relativement « froide ».

Nous essayons, au travers des protections que nous sommes en train de concevoir, de redonner une « âme » aux produits que nous manipulons, et retrouver le plaisir du « toucher » de matériaux simples et chaleureux, afin de nous rapprocher de l’univers des livres traditionnels.

« Rien ne se créer, tout se transforme ». Si l’évolution du livre, qui semble se dessiner depuis plusieurs années, tend à le rendre de plus en plus « numérique », nous espérons pouvoir conserver le rapport particulier, et fait de cellulose, qui nous relie à l’arbre!